Les parcs à thèmes : entre convivialité et dépaysement

Aujourd’hui, plus que jamais, un séminaire ou une journée d’étude doit à la fois être, porteuse de sens pour l’entreprise et ses collaborateurs mais doit aussi être synonyme de convivialité et savoir être créatrice de nouveaux liens entre les participants. D’où l’intérêt que trouvent les organisateurs à plébisciter un parc à thème pour leurs manifestations […]

Aujourd’hui, plus que jamais, un séminaire ou une journée d’étude doit à la fois être, porteuse de sens pour l’entreprise et ses collaborateurs mais doit aussi être synonyme de convivialité et savoir être créatrice de nouveaux liens entre les participants. D’où l’intérêt que trouvent les organisateurs à plébisciter un parc à thème pour leurs manifestations professionnelles. 

Un marché toujours en pleine expansion

Le marché des parcs de loisirs bat tous les records ! Chaque année, les parcs attirent 40 millions de visiteurs et génèrent près de 2,3 milliards d’euros de chiffre d’affaires. Les parcs d’attractions et à thèmes ont enregistré ces dernières années une hausse de la fréquentation de presque 2% et les parcs zoologiques et aquariums de plus de 3%. Et ce, malgré un contexte économique et social actuel peu favorable en France. En région parisienne, les résultats sont clairement marqués par les attentats et la menace continue. Disneyland Paris, première destination touristique européenne, a constaté une perte de 705 millions d’euros sur la période 2015-2016. Côté fréquentation, le parc de Mickey a enregistré une chute d’1,4 million en l’espace d’un an. Le Parc Astérix, également situé en Ile-de-France, a moins souffert de la situation et conserve une fréquentation stable avec 1,85 million de visiteurs en 2016. En revanche, deux ans plus tard, c’est l’année de tous les records pour le Parc Astérix avec plus de 50 millions de visiteurs depuis 1989. Du côté d’Antibes, sur la Côte d’Azur, ce sont les inondations qui ont porté un coup à la fréquentation du parc Marineland. Le parc à thème s’est vu obligé de fermer ses portes 6 mois suite aux intempéries d’octobre 2015. Les parcs régionaux quant à eux se portent bien et affichent une hausse de la fréquentation et de leur chiffre d’affaires en 2016. C’est le cas notamment du Puy du Fou qui montre une croissance de 10% et du Futuroscope, 5%. Vulcania bat tous les records avec 350 000 visiteurs et un chiffre d’affaires de 10 millions d’euros.

Le tourisme d’affaires : partie intégrante de l’activité des parcs à thèmes

Désormais, en effet, tous les parcs de loisirs proposent au moins des salles de séminaires et réunions, la possibilité de privatiser les lieux, des team building, des tarifs adaptés aux groupes MICE et un accompagnement sur place. Mais certains, conscients des besoins et attentes des entreprises, vont plus loin et accompagnent les organisateurs d’événements. De la conception du message à la théâtralisation de l’événement, ils proposent une offre sur-mesure pour attirer la clientèle MICE. Disney, par exemple, propose une offre « Disney Business Solution » depuis plus de 20 ans. Leader sur le marché du tourisme d’affaires, le parc de Mickey organise environ 850 événements par an avec 2 Centres de Congrès, 3 salles plénières, 95 salles de réunion et notre hall d’exposition, entièrement modulables et adaptables, sont à votre disposition pour vos événements de 80 à 4 000 personnes ! Vulcania, de son côté, profite de son cadre naturel pour se spécialiser dans l’organisation de team buildings autour de l’environnement et du développement durable. Un point fort quand on sait combien les entreprises aujourd’hui mettent l’accent sur leur politique RSE. Le Parc Astérix a lui créé en 2011 sa marque affaires. Il propose des amphithéâtres jusqu’à 940 personnes, 2 000 d’espace au sein du Capitole et deux hôtels, dont le dernier inauguré en 2018. Certains parcs se concentrent sur l’ouverture ou l’agrandissement de leurs hébergements pour être en mesure d’accueillir leur clientèle affaires. Ajoutons le Futuroscope qui offre 2 000 chambres, un espace de restauration modulable de 1 150 m², 3 amphithéâtres pouvant accueillir de 150 à 1 150 personnes, 17 salles de sous-commission allant de 10 à 100 personnes ainsi que des espaces d’exposition intérieur (1 600 m²) et extérieur (20 000 m²). Vulcania compte quatre salles de séminaire modulables qui permettent d’accueillir de 20 à 200 personnes. 

A nouvelle année, nouvelles animations

En 2019, Parc Astérix fêtera ses 30 ans avec de nombreuses festivités au programme et une nouvelle attraction familiale en 4D, Attention Menhir ! Pour la première fois de son histoire, le Parc propose un film 4D dans un nouveau théâtre de 300 places. Des effets surprenants accompagneront ce film unique avec un scénario original inspiré de la célèbre bande dessinée d’Albert Uderzo et René Goscinny. Le Parc rouvrira ses portes le 06 avril 2019. Ouvert en 2018, pour sa deuxième saison à venir en 2019, le parc Spirou va lui beaucoup évoluer. En effet, grâce à un investissement conséquent, il va voir son nombre d’attractions passer de 12 à 20. Sont ainsi en projets, plusieurs manèges dont une montagne russe toute particulière, un cinéma 6D et autres attractions familiales. Le PAL, qui a lui aussi, enregistré des records de fréquentation en 2018, s’apprête à inaugurer un tout nouveau manège aérien, promettant de belles sensations de vol et surtout une accessibilité aux plus petits. Il va être installé à proximité du Yukon Quad, dans la zone canadienne ainsi créée. Cela permettra de répondre aux envies de sensations des plus petits ne pouvant pas accéder au grand-huit Yukon Quad. Le manège propose de prendre place à bord d’un deltaplane et de piloter le mouvement de la voile ! Design coloré, attrayant et original, la nouvelle attraction se nomme Les Ailes du Yukon. Parallèlement, les loups du Canada seront eux déplacés dans quelques mois dans un nouvel espace forestier, d’un hectare, comprenant un plan d’eau. Une passerelle en hauteur de 250 mètres de long permettra de les admirer. Au total, ce sont 7 millions d’euros que le parc va investir pour ces améliorations  2019, dans la continuité de 2018 qui avait déjà vu les gestionnaires injecter 10 millions dans des nouveautés. Enfin, en 2019, Nigloland espère maintenir le cap en termes de fréquentation. Pour atteindre ses objectifs, Patrice et Philippe Gélis, fondateur et propriétaires de Nigloland, souhaitent notamment développer et embellir une zone au sein du parc. 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *