Les parcs d’attractions : un terrain de jeu inépuisable pour les entreprises

Désormais, pour remotiver des équipes ou tout simplement faire plaisir à des collaborateurs et marquer les esprits, les organisateurs se tournent de plus en plus vers la carte de l’authentique. Un parc d’attractions joue pleinement cette carte, propice à créer de nouveaux liens.    Des lieux uniques qui marquent les esprits et créent un élan […]

Désormais, pour remotiver des équipes ou tout simplement faire plaisir à des collaborateurs et marquer les esprits, les organisateurs se tournent de plus en plus vers la carte de l’authentique. Un parc d’attractions joue pleinement cette carte, propice à créer de nouveaux liens. 

 

Des lieux uniques qui marquent les esprits et créent un élan fédérateur

Quelle que soit la nature d’un parc d’attraction, il saura toujours fédérer des équipes, les motiver et les challenger. On peut l’envisager comme d’abord et avant tout un lieu hors de la réalité d’entreprise pour tenir une réunion. Dépayser les collaborateurs par un lieu de travail atypique, c’est déjà une première pierre à l’édifice du collectif. Le parc Astérix l’a bien compris puisqu’il propose des séminaires déconnectés des animation « gauloises ». On l’a dit plus haut, le parc d’attractions fait écho très souvent aux souvenirs d’enfance. Le temps d’un séminaire, il se veut donc le lieu idéal pour rappeler les vraies valeurs de l’entreprise, celles qui riment avec authenticité, partage, entraide, convivialité, chaleur humaine. Autre point important : le parc d’attractions, selon sa thématique, peut donner lieu à des incentives porteurs de sens pour l’avenir des collaborateurs. On peut par exemple viser l’engagement durable et l’éco-responsabilité au zoo de Beauval, l’innovation et les nouvelles technologies au Futuroscope. Ajoutons également l’unité de lieu, point fort des parcs d’attractions qui réunissent dans un même espace des infrastructures de haute qualité et des multitudes d’activités incentives. Organiser un séminaire dans un parc d’attraction c’est donc la sécurité de trouver des hébergements, des lieux de restauration et de réunion ainsi que des animations festives qui répondront à vos attentes dans un lieu unique, élément très recherché ces dernières années.

 

Zoom sur les nouveautés 2018

Eurosat, dit « la boule », attraction majeure d’Europapark, va subir un beau rafraîchissement. Ce grand huit symbole du parc, de par son ancienneté (presque 30 ans), son ambiance spatiale et sa descente dans le noir va en effet être modernisé. En parallèle, le quartier français dans lequel l’attraction est implantée va également être mis à l’honneur cette année. En avril prochain également, le Futuroscope inaugurera Sebastien Loeb Racing Xperience. Il s’agit d’une attraction représentant un investissement de 5 millions d’euros, qui utilise la réalité virtuelle et un simulateur mécanique pour immerger le spectateur dans le cockpit d’une voiture de rallye Peugeot 208 WRX de 580 CV lancée à 160 km/h. L’histoire est la suivante : le visiteur embarque dans une course poursuite à bord du bolide de Sébastien Loeb pour sauver le monde, rien de moins ! Il va y avoir aussi du changement au Puy du Fou cette année. Les dates d’ouvertures du parc seront élargies jusqu’à la Toussaint, pour proposer ainsi une saison qui va s’étendre du 7 avril au 4 novembre 2018. Le parc s’enrichit d’une nouvelle aventure maritime, intitulée Le Mystère de la Pérouse, qui sera jouée dans une toute nouvelle salle créée pour l’occasion.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *