Marseille : choisir de réussir votre événement

Car plus que jamais la Cité Phocéenne s’impose comme LA destination affaires par excellence. Outre son climat, l’esprit chaleureux de ses habitants et acteurs, Marseille a plus d’un atout pour attirer et fidéliser les organisateurs. Toujours en quête de renouveau, l’agglomération multiplie les grands projets pour toujours surprendre la clientèle affaires. MP2018, Quel Amour ! […]

Car plus que jamais la Cité Phocéenne s’impose comme LA destination affaires par excellence. Outre son climat, l’esprit chaleureux de ses habitants et acteurs, Marseille a plus d’un atout pour attirer et fidéliser les organisateurs. Toujours en quête de renouveau, l’agglomération multiplie les grands projets pour toujours surprendre la clientèle affaires. MP2018, Quel Amour ! sera ainsi le nouveau rendez-vous festif et culturel de l’année 2018.

 

Interview de Maxime Tissot, Directeur Général Office de Tourisme & des Congrès de Marseille

Comment convaincriez-vous une entreprise de venir à Marseille pour son prochain événement ?

M.T : « La Cité Phocéenne regorge d’atouts pour attirer et fidéliser les organisateurs d’événements. Marseille a gagné en notoriété auprès des entreprises. Elle a su, par sa capacité à renouveler son offre événementielle, capter l’attention des organisateurs et surtout, redorer une image parfois mise à mal par les medias. Qu’il s’agisse de sport ou de culture, Marseille s’impose désormais comme une destination tendance. Son Mucem ou il y a déjà 5 ans, son titre de capitale européenne de la culture lui ont valu une reconnaissance sur le marché du tourisme et du tourisme d’affaires en particulier. Dès lors, l’agglomération s’est mise en ordre de marche pour accueillir les événements business comme il se doit. En 15 ans, Marseille a double son parc hôtelier. La ville en a également profité pour renouveler son Palais des Congrès. Marseille Chanot figure ainsi parmi les 5 sites de congrès et d’expositions les plus performants de France et accueille une cinquantaine de congrès par an, idem côté salons et pas moins de 150 événements corporate. Y organiser son événement, c’est aussi avoir le privilège d’accéder à un bâtiment qui a reçu l’exposition coloniale en 1922 et conserve encore aujourd’hui un de ses vestiges, à travers le fameux Palais des arts ».

 

Quel bilan tirez-vous de l’année 2017 ?

M.T : « 2017 a été un excellent cru ! Avec plus de 400 000 journées congressistes et 750 manifestations, le poids du tourisme d’affaires (congrès, séminaires et conventions) à Marseille représente 70 millions d’euros de retombées économiques directes, soit 300 millions de retombées économiques globales, soit + 21% par rapport à 2016. Nous avons également accueilli de nouveaux sièges sociaux sur la métropole. Un plus pour servir nos enjeux en matière d’événementiel. En outre, Marseille a continué à mettre en avant le talent de ses filières de compétitivité : les énergies propres, les sciences et technologies du vivant, la mer, la logistique, l’aéronautique et le spatial, la recherche et l’innovation (santé / biotechnologies), la mécanique énergétique, l’optique photonique, l’enseignement supérieur (universités / recherche et développement), les industries créatives et transmédia (culture / économie numérique), la photonique, la mécanique et l’énergie et le sport. Cela aussi participe à l’organisation de congrès d’envergure sur notre territoire ».

 

Quels sont les grands projets qui en 2018 serviront notamment les intérêts du tourisme d’affaires à Marseille ?

M.T : « Marseille accueille cette année un nouveau rendez-vous festif et culturel baptisé MP2018 Quel Amour ! Cet événement a pour ambition de faire vivre le département des Bouches-du-Rhône au rythme de la culture et de la création, toutes disciplines confondues. Cinq ans après l’année 2013, Capitale européenne de la culture, les grandes structures culturelles du territoire et des représentants du monde économique se sont réunis pour créer un nouvel événement artistique à résonance nationale et internationale. De Marseille à Arles, en passant par Aubagne, Aix-en-Provence, Martigues, Miramas, Istres, Salon-de-Provence, Cassis, MP2018 est un projet commun et exigeant. Avec le désir de partager la richesse artistique du territoire, faire connaître la beauté des paysages et dynamiser la circulation des œuvres et des habitants dans le département. C’est un projet hors-norme et inédit qui va réunir 15 structures culturelles du territoire. Cet événement, qui aura lieu du 14 février au 1er septembre prochain, est une nouvelle fois l’occasion de célébrer les talents et les savoir-faire événementiels de Marseille et d’accompagner encore plus les transformations de la Cité Phocéenne sur la scène hexagonale et pas que ! En parallèle, Marseille va quelque peu anticiper les JO de 2024 en accueillant, la première semaine de juin, la finale de la coupe du monde de voile. Bref, 2018 s’annonce comme une belle année pour Marseille Provence. »

 

Quels sont les enjeux de Marseille en terme de tourisme d’affaires ?

M.T : « Le tourisme d’affaires reste un de nos axes stratégiques forts. Attractivité, accessibilité, richesse de l’offre locale et qualité des acteurs locaux, tels sont les maîtres-mots de notre politique  en matière de tourisme d’affaires. Pour accompagner le développement de ce secteur, nous avons à coeur notamment d’inaugurer de nouvelles lignes aériennes directes, vers les USA ou les Emirats Arabes Unis…Nous allons aussi continuer à rénover notre parc hôtelier pour répondre aux nouveaux besoins de la clientèle business. Ainsi, 2018 va donner lieu à l’ouverture de trois nouveaux établissements : deux hôtels de la marque NH (voir encart) et un troisième, le Toyoko Inn. Ajoutons également la rénovation du Mercure Prado. Par ailleurs, Marseille s’adapte aussi aux nouvelles tendances en matière de réunion puisque la ville ouvre de plus en plus d’espaces de co-working. Un concept qui va davantage se développer et pour lequel de nouvelles compétences seront à initier ».

 

Comment concrètement le Bureau des Congrès et des Evénements de Marseille travaille-t-il au quotidien ?

M.T : « Le Bureau des Congrès et des évènements de Marseille a été conçu comme une chaîne de plus de 60 professionnels agréés, travaillant ensemble à la réussite de votre projet. Nous allons aussi lancer 4 nouveaux collèges techniques qui vont nous permettre d’élargir le nombre de nos partenaires à 70 ou 80. Ce mode partenariat avec des experts du territoire, c’est la garantie d’apporter un service clé en mains aux organisateurs, d’être réactif et de maîtriser l’ensemble des métiers liés à l’organisation d’un congrès. Marseille Congrès a donc pour missions de : fédérer les professionnels marseillais spécialisés dans le tourisme d’affaires, promouvoir Marseille auprès des associations, des entreprises, des organisateurs d’événements et de la presse comme destination de congrès, conventions, road shows, incentives et salons, réaliser et diffuser le « guide de l’organisateur ». A ce titre, nous mettons à disposition de nos clients des outils dédiés :  site internet, www.marseille-congres.com, newsletter trimestrielle et Welcome pack. France, Belgique, UK, Allemagne, Suisse et USA, autant de marchés cibles que nous visons cette année encore ».

 

Des filières de compétences porteuses d’événementiels

Marseille est reconnue désormais comme l’un des territoires leader dans le numérique de par les compétences historiques des sociétés de la région et un important écosystème regroupant des grands groupes, PME, startups, Pôles de compétitivité, Institutionnels… et surtout un important réseau de fibres sous marines, dit backbone. Ces filières de compétences permettent ainsi d’accueillir des congrès représentatifs (Fiber to the Home en février 2017 avec 3000 participants sur 3 jours, Dark Fiber Convention en novembre 2017 avec 500 participants sur 1 journée et RIPE 76 (congrès des adresses IP) en mai 2018 avec 700 participants sur 4 jours). Des projets structurants comme la French Tech, le projet Henri Fabre, The Camp ou la Coque témoignent par ailleurs du dynamisme du territoire en matière d’innovation. Marseille reste aussi terre d’accueil des événements médicaux (60% des congrès). Enfin, des congrès liés au stockage de datas devraient avoir lieu prochainement dans la Cité Phocéenne.

 

Zoom Hôtellerie 

Après 7 mois de travaux d’envergure, le nouvel hôtel Palm Beach Marseille réouvrira ses portes en juin 2018 sous l’appellation NHOW, l’enseigne la plus tendance de l’opérateur NH, gestionnaire de l’hôtel. L’établissement, sous la marque NHOW, deviendra plus qu’un hôtel, un vrai lieu de vie, témoignant du rayonnement de la ville de Marseille. Après rénovation, l’hôtel comprendra : 172 chambres dont 14 junior suites vue mer et 1 superbe suite duplex, 250 m2 d’espaces de réunion modulables (12 salons), un amphithéâtre de 320 places avec terrasse et salons privatifs, un restaurant, 2 bars intérieurs, deux piscines extérieure et intérieure, un spa et une salle de fitness.

En 2018, Marseille va aussi inaugurer deux autres établissements : l’hôtel Ilot des Feuillants, un 4 étoiles de 83 chambres et le Toyoko Inn Gare Saint Charles, un deux étoiles de 200 chambres.

Le parc hôtelier local s’étoffe donc considérablement. Les grandes enseignes hôtelières font confiance à Marseille et investissent ici. En 2017, le parc hôtelier est composé de 127 hôtels pour 8 696 chambres dont 2284 chambres en 4 et 5 étoiles. Fin 2019, avec les ouvertures d’hôtels prévues, Marseille comptera 9 301 chambres.

 

Trois centres de réunion majeurs

Marseille se positionne aujourd’hui comme la ville française et méditerranéenne de référence en matière d’organisation de congrès, de séminaires et de salons, notamment grâce à 3 centres de réunion majeurs : le Palais du Pharo, le Palais des Congrès et des Expositions Marseille Chanot et le World Trade Centre Marseille Provence. Ce dernier s’agrandira avec le Sky Centre en 2019 dans la Tour La Marseillaise de 135 mètres de haut construite par Jean Nouvel dans le quartier Euroméditerranée. Quant aux deux Palais, ils se sont agrandis ces dernières années. Dès lors, Marseille offre une capacité d’envergure adaptée tant aux événements nationaux qu’internationaux. La Ville a d’ailleurs fait un bond de 80% en 2 ans dans l’internationalisation des congrès et événements.

 

Venir à Marseille : si facile

L’aéroport de Marseille est le 3ème aéroport régional Français pour le trafic de passagers. 125 lignes reliées en direct vers 25 pays, 4 vols hebdomadaires directs vers Montréal en été, 20 liaisons quotidiennes Paris/Marseille (durée de vol : 1h15), autant d’arguments qui favorisent la venue de congressistes étrangers ou d’entreprises issues des quatre coins de l’hexagone. Côté trains, 15 TGV Méditerranée permettent de rejoindre Marseille chaque jour depuis Paris et en seulement 3 heures. Les lyonnais rejoignent Marseille en seulement 1h40, les montpelliérains en 1h30, les toulousains en 4 heures et les lillois en 4h50. De plus, la gare Saint-Charles est directement reliées aux réseaux bus et métro de la ville. Il est aussi possible de rejoindre Marseille par le train depuis les grandes villes européennes qu’il s’agissent de Bruxelles (5h10), Francfort (8h), Genève (3h30), Barcelone (4h34) ou Londres (6h27). Ajoutons que la ville de Marseille bénéficie d’un accès autoroutier performant avec 3 autoroutes reliant l’Espagne, l’Italie et l’Europe du Nord et se croisant à Marseille. Une fois en ville, comptez sur 2 lignes de métro, 77 lignes de bus, 3 lignes de tramway, 1 000 vélos et 130 stations et des segways, sans oublier, 15 parkings offrant une capacité totale de plus de 9 000 places.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *