Principauté de Monaco, une business place d’aujourd’hui

Niché entre la France et l’Italie, le deuxième plus petit pays du monde assoit son ambition de rayonner à l’international en demeurant vecteur de succès. La Principauté de 2 km2 se donne les moyens de relever les enjeux du futur avec panache… Dès votre arrivée, le charme de Monaco éveillera en vous l’envie de découvrir […]

Niché entre la France et l’Italie, le deuxième plus petit pays du monde assoit son ambition de rayonner à l’international en demeurant vecteur de succès. La Principauté de 2 km2 se donne les moyens de relever les enjeux du futur avec panache…

Dès votre arrivée, le charme de Monaco éveillera en vous l’envie de découvrir cette destination au caractère unique. Son art de vivre, les facilités de déplacement, l’unité de lieu: ce tout petit pays, grand comme un arrondissement parisien interpelle. Déjà, l’empreinte de son histoire étonne. C’est ici que règne la famille Grimaldi depuis 1297 ; c’est aussi ici que le Prince Charles III décida, il y a 150 ans, de bâtir la première place de jeux d’Europe : un lieu festif, accueillant, avec ses palaces et ses casinos. Si le tourisme constitue toujours l’un des piliers de l’économie monégasque, elle a depuis développé ses talents dans plusieurs domaines. 

Le pôle santé de Monaco est reconnu pour plusieurs spécialités. Il dispose de centres d’excellence de niveau mondial en gynécologie, cardiologie, cancérologie… 530 professionnels de la santé, dont des médecins et professeurs de renom collaborent au sein de nombreux établissements hospitaliers et centres de recherche ; autant de lieux où la médecine d’aujourd’hui anticipe celle de demain. Des patients du monde entier viennent s’y faire soigner. 20% des congrès ayant lieu à Monaco concernent le secteur du médical. A ce titre, un des plus grands congrès de gynécologie se tiendra en Principauté cette fin d’année : preuve que Monaco est une place de premier plan en la matière au niveau international. Au cours des dernières années, les réglementations du secteur ont été renforcées à l’échelle européenne en mettant en œuvre des codes et des directives plus strictes. Ces facteurs ont eu un impact direct sur les associations médicales et leurs réunions. Dans ce contexte, le gouvernement de Monaco, ainsi que les acteurs de l’organisation d’événements professionnels, ont convergé vers les valeurs de transparence attendues. Chaque événement doit y être conforme, notamment par rapport aux directives de MedTech Europe, qui réclame un niveau élevé d’éthique dans les pratiques commerciales et les collaborations menées.

Monaco est aussi une place financière d’importance. Celle-ci est à la fois prospère, reconnue au plan international, parfaitement régulée, professionnelle et assure un traitement sur-mesure auprès de la clientèle la plus exigeante. Rappelons que Monaco fait partie du Conseil de l’Europe et répond aux règlementations européennes.

Les nouvelles technologies ont aussi naturellement trouvé leur place à Monaco. Elles sont à la fois génératrices de forte valeur ajoutée, respectueuses de l’environnement et ergonomiques. Les activités de recherche et développement occupent ainsi une place significative dans l’économie monégasque et contribuent à la création de nouvelles richesses, d’innovation et d’emplois. 

A ce titre, Monaco deviendra en septembre 2019 le premier pays du monde couvert par la 5G ! 

La couverture 5G de la Principauté de Monaco va constituer un atout supplémentaire de l’attractivité de la Destination MICE. Les organisateurs d’événements vont ainsi bénéficier d’une valeur ajoutée technologique de première importance dès qu’il s’agira de présenter ou de lancer de nouveaux produits connectés comme les véhicules autonomes, avec des démonstrations facilitées sur site. 

Les modes de présentation dans les conférences pourront aussi être upgradés grâce au recours plus systématique à la réalité virtuelle ou à la captation d’images par drones. Enfin dans un registre plus spécialisé, certaines opérations de télémedécine, retransmises dans l’enceinte d’un congrès médical, pourront être optimisées dans leur exécution grâce à des temps de réponse quasiment instantanés que permet la 5G. 

La Principauté démontre son souhait de regarder toujours vers l’avant et d’assurer une transition pérenne dans l’ère du numérique. Elle a également lancé le projet « Extended Monaco, Smart Principality » mis en place il y a un an et qui ne cesse de prendre de l’ampleur dans le quotidien monégasque. Tout un écosystème a été créé pour favoriser l’émergence d’entreprises majeures pour le digital de demain. 

Ce projet ambitieux vise concrètement à engager la principauté dans la voie d’un nouvelle ère économique en se préoccupant avant toutes choses de la qualité de son service public

Au total, Monaco accueille 5000 entreprises sur ses 2km2 et représente un grand bassin d’emploi, notamment pour les français et les italiens. Ce sont 50 000 pendulaires qui traversent chaque jour la frontière pour venir y travailler.

Le développement durable, cher à S.A.S. le Prince Albert II, est au cœur de la politique de la Principauté. En 2006, la Fondation Prince Albert II a d’ailleurs été créée afin de bâtir un pays respectueux de son environnement. C’est une des thématiques majeures pour la Principauté. Monaco est sans conteste devenue une destination durable et affirme son expertise en matière d’éco-responsabilité pour les événements liés au tourisme d’affaires.  A l’heure où l’environnement et les changements climatiques affectent de plus en plus les décisions commerciales, Monaco a rejoint en 2018 le label ‘Global Destination Sustainable Index’ et a été classée 13e sur 60 dès sa première participation. La Principauté a aussi remporté récemment le Green Palm pour le meilleur bilan carbone de l’Europe. A Monaco, tous les professionnels du tourisme se sont engagés pour la transition énergétique afin de répondre aux objectifs qui sont de réduire les émissions de gaz à effet de serre d’ici 2030 et d’atteindre la neutralité carbone en 2050. Vélos et voitures électriques, bornes de rechargement : beaucoup d’actions sont mises en place pour une mobilité respectueuse de l’environnement. 

Monaco mène un projet d’extension de son territoire de 6 hectares sur la mer. Ce chantier ambitieux a été pensé tel un prolongement naturel de son littoral.

La construction de ce nouveau quartier est principalement réalisée par voie maritime. Les enjeux environnementaux, chers aux dirigeants de la Principauté, ont été intégrés à la conception même du projet qui devrait être achevé en 2025. Le chantier donnera le jour à un éco-quartier offrant principalement des logements (60 000m²), un parking et des équipements publics, un port animé avec des quais piétonniers, un parc verdoyant, une promenade côtière, un passage ombragé le long du Jardin japonais ainsi qu’une extension du Grimaldi Forum.

Depuis plus de cinquante ans, les projets d’expansion en mer ont façonné l’urbanisation de la Principauté. Après les premières zones nivelées du Portier, du Larvotto et du Sporting dans les années 60, Fontvieille a suivi en 1971 avec ses 22 hectares, puis le Port Hercule s’est lui aussi étendu en 2003 avec la construction de digues flottantes. Pour Monaco, l’année 2025 constituera une nouvelle étape dans l’évolution de son territoire, de ses espaces de vie et de son développement économique…

Plus d’infos

cvb.visitmonaco.com

Tel. : + 377 92 166 166

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *